Kjøllefjord, un environnement naturel préservé

Kjøllefjord est un petit village de pêcheurs très animé.

Blotti en bordure d’un petit fjord de la côte ouest de la péninsule Nordkinn, la partie du continent européen la plus septentrionale, voici Kjøllefjord, un village de pêcheurs qui compte 1 000 habitants. De ce petit village, la vue sur l’océan et la formation rocheuse Finnkirka est splendide. Malgré sa taille modeste, on trouve à Kjøllefjord de nombreuses boutiques et de nombreux services. L’atmosphère y est paisible et conviviale, l’ai très pur et le temps plutôt doux pour une latitude de 70°N.

Port Adresse
Strandvegen 95, 9790 Kjøllefjord
Voir sur la carte

Téléphone
+47 78 49 81 01

Neuf familles samies emmènent leurs rennes vers les pâturages d’été environnants chaque année, et l’on remarque dans la culture locale l’influence des traditions samies. La culture samie, vieille de plusieurs milliers d’années, a été très marquée par l’environnement naturel de la région de Barents. L’harmonie avec la nature est au centre de cette culture, qui s’appuie sur des traditions d’élevage de rennes, de pêche côtière et de production de plantes médicinales.

La motoneige est un véhicule important pour les habitants, car, l’hiver venu, elle permet à chacun de se déplacer dans la campagne environnante et de transporter du matériel dans les cabanes situées en pleine nature. Deux tiers des habitants possèdent une motoneige, qu’ils utilisent de décembre à mai chaque année.

Histoire

L’abondance du poisson dans la mer de Barents a attiré ici les premiers colons dès la fin de la dernière glaciation, il y a de cela 10 000 ans. Les Samis sont présents depuis longtemps dans la région. Depuis le 16e siècle, ce village de pêcheurs est un lieu de commerce actif pour les pêcheurs, les marchands et les Samis. Il est protégé de la haute mer par le fjord, qui a toujours constitué un refuge pour les marins. Les premières références écrites aux villages de pêcheurs de la région remontent au début du 16e siècle. Au18e siècle, le commerce pomor (avec la Russie), se met en place, les habitants échangeant du poisson contre des produits agricoles et d’autres marchandises.

Port précédent et suivant