Un grand bateau dans l'eau

Hurtigruten va propulser ses navires avec du biogaz à base de poissons

Les restes de production de l’industrie de la pêche et autres déchets organiques seront bientôt utilisés comme carburant pour les bateaux de croisière écologiques Hurtigruten.

Paris, le 26 novembre 2018 - Avec une flotte élargie de 17 navires, Hurtigruten est la plus importante compagnie de croisières d’exploration au monde. Après plusieurs investissements massifs dans les technologies vertes, et notamment dans des moteurs hybrides, Hurtigruten est considérée comme l’acteur le plus respectueux de l’environnement dans ce secteur.

Prochaine étape : alimenter les navires de croisière au biogaz liquéfié (BioGNL), un gaz renouvelable dépourvu de combustibles fossiles et produit à partir de restes de poissons et autres déchets organiques.

« Ce que d’autres considèrent comme un problème, nous l'envisageons comme une ressource et une solution. En utilisant le biogaz pour alimenter ses navires, Hurtigruten devient la première compagnie du secteur à propulser ses bateaux à l’aide de carburants exempts de combustibles fossiles », souligne Daniel Skjeldam, CEO de Hurtigruten.

Considéré comme le carburant le plus respectueux de l’environnement actuellement disponible, le biogaz renouvelable est une source d’énergie résolument propre. Le BioGNL est déjà utilisé dans certains segments du secteur du transport, en particulier pour les bus, mais de manière assez limitée. Or, l’Europe du Nord et la Norvège disposent d’industries forestière et piscicole très développées, qui génèrent d’importants volumes de déchets organiques.

 

Après avoir célébré son 125e anniversaire en devenant la première compagnie de croisière à éliminer les plastiques à usage unique, Hurtigruten entend atteindre les deux objectifs majeurs de sa stratégie verte en 2019 :

  • L'introduction du premier navire de croisière au monde à propulsion hybride, le MS Roald Amundsen. Ce bateau est spécialement conçu pour naviguer au cœur d'une nature vierge, notamment en Antarctique, avec un respect de l’environnement inédit.
  • Le lancement d'un projet de transition verte à grande échelle, avec le remplacement des propulsions traditionnelles au diesel par des moteurs à gaz et des blocs de batteries sur plusieurs navires Hurtigruten. Ces bateaux seront les premiers navires à fonctionner au biogaz liquéfié (BioGNL).

D’ici 2021, Hurtigruten prévoit d’équiper au moins 6 de ses navires de systèmes de propulsion biogaz et de batteries associés à des moteurs GNL.

« La décision d’utiliser du biogaz liquéfié issu de déchets organiques correspond parfaitement au type de solutions opérationnelles que nous recherchons. Les déchets sont raffinés pour produire une énergie exempte de tout combustible fossile. Cette solution permet également d’éliminer les émissions de soufre, d’oxydes d’azote (NOx) et de particules », souligne Frederic Hauge, fondateur et directeur général de l’ONG Bellona Foundation.

Actuellement, plus de 300 navires de croisière sillonnent les eaux du globe, et la plupart sont alimentés au fioul lourd (FOL), peu onéreux mais très polluant. Selon les ONG, les émissions quotidiennes d’un seul de ces géants des mers équivaudraient à celles d’un million de voitures.

« Hurtigruten est le symbole d’un acteur qui transforme ses engagements en actions concrètes. La compagnie a déjà entrepris d’importantes mesures pour améliorer son impact environnemental. Aujourd’hui, en introduisant l’utilisation d’énergies renouvelables dans le secteur des croisières, Hurtigruten insufflera, nous l’espérons, un nouvel élan à la recherche de solutions durables », affirme Frederic Hauge.

Hurtigruten s’attelle actuellement à la construction de trois navires d’exploration à propulsion hybride. Le chantier naval de Kleven, en Norvège, est en charge de ce projet. Le MS Roald Amundsen, le MS Fridtjof Nansen et le troisième bateau, qui n’a pas encore été baptisé, seront livrés respectivement en 2019, 2020 et 2021.

Hurtigruten prévoit d’investir plus de 850 millions de dollars dans la construction de la flotte de croisière la plus verte au monde.

« Ce n’est qu’un début. Hurtigruten est la plus importante compagnie de croisières d’exploration au monde, et ce statut va de pair avec une certaine responsabilité. Le développement durable sera un enjeu majeur de cette nouvelle ère de la navigation et de l’industrie des voyages. En réalisant des investissements records dans les technologies et innovations écologiques, Hurtigruten établit de nouvelles normes et incite tous les acteurs du secteur à suivre son exemple. Notre objectif ultime est d’équiper nos navires de systèmes de propulsion zéro émission », affirme Daniel Skjeldam.

 

 

Contacts presse France: Hill + Knowlton Strategies

Fanny Hernandez / Anne Da Silva Passos

01 41 05 44 15 / 01 41 05 44 35

[email protected] / [email protected]