MS Roald Amundsen
18 jours

Cultures diverses et parcs nationaux en Amérique latine

Prix à partir de 4 790€ TTC
4 540€ TTC
Pension complète incluse
MS Roald Amundsen
18 jours

Cultures diverses et parcs nationaux en Amérique latine

Prix à partir de 4 790€ TTC
4 540€ TTC
Pension complète incluse
Cultures diverses et parcs nationaux en Amérique latine
Départ
3 avril 2022
  • Explorez des villes multicolores, des stations balnéaires paradisiaques et des réserves insulaires isolées le long de la côte pacifique de l’Amérique latine.
  • Découvrez la culture et la cuisine de cinq pays : Chili, Pérou, Équateur, Panama, Costa Rica

Offres en cours sur ce voyage:

  • Economisez 250€ TTC

    Jusqu'à - 500 € par personne sur nos croisières d’expédition de 2022-2023 :
    Explorez le bout du monde à bord de l'un de nos navires d'expédition en 2022-2023! En réservant avant le 31 mars 2021, nous vous offrons jusqu'à 500€ de réduction par personne.
    En savoir plus
  • Nouvelle saison

    Nouveaux voyages maintenant disponibles. Découvrez nos destinations en 2022!
    En savoir plus

Réservez en toute CONFIANCE

Plus que 6 jours !

Réservez comme bon vous semble

Annulez votre croisière pour n’importe quelle raison et nous vous rembourserons, sans poser de question.

Sécurité financière

Obtenez votre remboursement, y compris de l’acompte qui n’était pas remboursable avant.

Remboursement rapide

Si vous annulez, l’argent sera reversé sur votre compte sous 14 jours.



En savoir plus

Itinéraire

Au départ du Chili, cette expédition longera la côte pacifique vers le nord et fera escale dans des villes et stations balnéaires du Pérou, d’Équateur, du Panama et du Costa Rica. Vous vous émerveillerez devant des vestiges anciens, explorerez d’impressionnants parcs nationaux regorgeant d’une faune unique et vous régalerez de plats que seule l’Amérique latine peut offrir.
Jour 1
Valparaíso, Chili

3 avril 2022

Heure de départ estimée: 16:00

Une ville animée, perchée sur sa colline
Colorful houses in front of the blue Ocean in Valparaiso, Chile.
Photo: shutterstock

Votre navire d’expédition à propulsion hybride, le MS Roald Amundsen, vous attend à Valparaíso, au centre du Chili. Édifiée sur des collines escarpées surplombant l’océan, la ville inscrite au patrimoine de l’UNESCO est un labyrinthe de monuments, d’églises, de funiculaires historiques, de barrios branchés, de ruelles pavées, de maisons colorées et de charmantes places. Si les Cerros Alegre et Concepción jouissent probablement des plus belles vues, le quartier historique du port se distingue par son architecture coloniale, ses mercados animés et les musées maritime et d’art moderne. Vous avez également la possibilité de

Une fois à bord, vous retirerez votre veste d’expédition offerte, prendrez possession de votre cabine, explorerez le navire et assisterez à une réunion obligatoire sur la sécurité. Après le dîner et le toast de bienvenue du capitaine, vous rencontrerez votre équipe d’expédition qui vous donnera d’importantes informations liées à la santé et à la sécurité.

Colorful houses in front of the blue Ocean in Valparaiso, Chile.
Photo: shutterstock
Church with big tress in front in La Serena, Chile.
Photo: Camille Seaman
Jour 2
La Serena, Chili

4 avril 2022

Néo-colonial et chic
Church with big tress in front in La Serena, Chile.
Photo: Camille Seaman

Située sur des terrasses océaniques, La Serena est bordée de magnifiques plages de sable, le long de l’Avenida del Mar et au-delà. Vous découvrirez que la deuxième plus ancienne ville du Chili se distingue par un style néo-colonial affirmé. Des édifices modernes s’immiscent dans l’architecture classique, qui compte une trentaine d’églises de pierre soigneusement restaurées, dont les plus anciennes remontent à 350 ans. Si les églises, bien que ravissantes, vous semblent monotones, vous noterez qu’elles se différencient par leurs clochers, de styles variés.

Outre les promenades sur les plages, fronts de mer et places, vous pouvez aussi flâner dans les jardins publics parfaitement entretenus, comme le Jardín del Corazón d’inspiration japonaise, ou trouver des objets d’artisanat au marché couvert La Recova. Le musée archéologique expose des objets précoloniaux, tandis que cafés et restaurants vous attendent dans la discrète ruelle de Patio Colonial, près de Balmaceda.

Jour 3
En mer

5 avril 2022

Détendez-vous à bord
4 people standing on the outdoor deck, looking into the water.
Photo: Andrea Klaussner

Profitez de la sérénité de cette journée en mer pour vous relaxer et admirer le paysage depuis le pont d’observation ou le salon.

Pendant votre voyage, l’équipe d’expédition partagera avec vous ses connaissances de la région lors de conférences au Centre scientifique. Différents sujets pourraient être abordés, tels que l’histoire précolombienne, la géologie des îles et montagnes environnantes, le folklore des communautés locales, etc. Mais les conférences ne se déroulent pas toutes à l’intérieur. Si des oiseaux marins volent à côté du navire, l’équipe d’expédition pourrait aussi vous aider à les repérer et les identifier depuis le pont.

4 people standing on the outdoor deck, looking into the water.
Photo: Andrea Klaussner
Old mine in the desert, Iquique, Humberstone.
Photo: Shutterstock
Jour 4
Iquique, Chili

6 avril 2022

Old mine in the desert, Iquique, Humberstone.
Photo: Shutterstock

Bienvenue dans un petit coin de paradis au bord du Pacifique, avec ses palmiers et ses promenades. Une des stations balnéaires les plus prisées au Chili, Iquique foisonne d’activités tout au long de l’année. Les amateurs de shopping se pressent au centre commercial détaxé Mall Zofri, tandis que les marins dans l’âme seront captivés par la visite de La Esmeralda, réplique d’une majestueuse corvette détruite durant la Guerre du Pacifique. Nous prévoyons la visite de la ville Humberstone, ancienne mine de salpêtre située dans le désert d’Atacama. Inscrit au patrimoine de l’UNESCO, ce site est un véritable musée à ciel ouvert.

De retour à Iquique, flânez le long de la promenade de La Costanera, bordée du sable de Playa Cavancha, et contemplez la ville d’un côté et les surfeurs et voiliers de l’autre. Admirez l’architecture géorgienne du XIXe siècle de la rue Baquedano pour arriver au Palacio Astoreca avec la magnifique tour de l’horloge du centre-ville. Vous trouverez également de nombreux cafés où vous pourrez déguster le café local ou vous laisser tenter par le cocktail onctueux traditionnel : le mango sour. Un quartier chinois s’est développé autour du mercado, mariant les saveurs péruviennes et chinoises pour inventer la cuisine chifa unique. Outre des plats de fruits de mer variés, nous vous conseillons de goûter au chumbeque, un dessert composé d’une fine pâte frite et de caramels fruités.

Jour 5
Arica, Chili

7 avril 2022

« La ville du printemps éternel »
Bird stands on beach in Arica at sunset.
Photo: Shutterstock

Aspect inhabituel pour une ville de bord de mer, Arica se caractérise par un climat désertique constant et compte parmi les villes les plus arides au monde. La ville est ainsi baignée d’un soleil radieux presque tous les jours de l’année, c’est pourquoi ses habitants affirment qu’Arica bénéficie d’un printemps éternel. Les plages séduisent baigneurs et surfeurs, tandis que le panorama depuis la haute falaise de sable d’El Morro vaut bien les 15 minutes d’ascension jusqu’au drapeau chilien qui flotte à son sommet.

Les visiteurs apprécieront la cathédrale Saint-Marc, dessinée par Gustave Eiffel et inaugurée en 1876. Les calles 21 de Mayo et Bolognesi sont des zones piétonnes animées foisonnant de restaurants et d’étals d’artesanía, tandis que le marché El Agro vous dévoilera plein de curiosités et de parfums. Visitez le Musée archéologique San Miguel de Azapa pour admirer les objets de la culture Chinchorro et découvrir des momies plus anciennes que celles de l’Égypte antique. Dirigez-vous vers le sud de la ville pour randonner sur les chemins escarpés de la Playa Corazones et explorer les grottes d’Anzota. Ce sera également l’occasion d’admirer les géoglyphes de la vallée de Lluta et le parc national Lauca lors d’une excursion optionnelle.

Bird stands on beach in Arica at sunset.
Photo: Shutterstock
Woman and man on outdoor deck looking for birds, pointing and looking in binoculars.
Photo: Andrea Klaussner
Jour 6
En mer

8 avril 2022

Un bol d’air frais
Woman and man on outdoor deck looking for birds, pointing and looking in binoculars.
Photo: Andrea Klaussner

Alors que nous mettons le cap au nord en direction du Pérou, profitez du programme de conférences de l’équipe d’expédition, de la brise marine saine et salée sur le pont et de toutes les infrastructures disponibles sur votre navire d’expédition. Ces eaux sont parcourues par le courant de Humboldt, un courant d’eau froide qui apporte un climat plus frais et un ciel dégagé. Il contribue également à l’écosystème marin extrêmement productif de la région, favorisant la multiplication des populations de sardines, d’anchois et de maquereaux.

Les plus actifs d’entre vous trouveront des salles de sport intérieure et extérieure bien équipées à bord, offrant chacune de belles vues sur le paysage. Les nageurs ne sont pas en reste, avec la piscine à débordement chauffée du navire. Si vous trouvez le tapis de course monotone, la piste de course extérieure est faite pour vous. Quoi de plus stimulant que le paysage et la brise marine pour faire quelques kilomètres de plus ?

Jour 7
Paracas, Pérou

9 avril 2022

Oiseaux et eau-de-vie
Birds sitting on a rock, Ballestas Islands.
Photo: Shutterstock

Située dans une baie à l’arrière d’une péninsule, la petite station balnéaire paisible de Paracas est entourée de falaises et de plages teintées d’ocre. Surtout connue sous le nom de El Chaco, la ville offre divers restaurants le long du front de mer et du boulevard où vous pourrez savourer le jalea, une friture de fruits de mer variés, servie avec la salsa criolla et des racines de yucca. Les spécialités locales comptent également le pejerrey, un poisson péruvien à flanc argenté à accompagner d’un verre de pisco, une eau-de-vie de raisin produite dans les distilleries de la région. N’en abusez pas, car le pisco cache bien son jeu !

Face au port de Paracas se trouve un mystérieux géoglyphe en forme de chandelier, qui pourrait dater de 200 avant J.-C. Il est peut-être lié aux célèbres lignes de Nazca que vous pourrez admirer dans la vallée de Pisco dans le cadre d’une excursion optionnelle, après un court trajet vers le sud. Quant aux géoglyphes de Nazca, ils sont possiblement encore plus anciens que le chandelier et la découverte de nouvelles lignes suscite toute sorte de théories quant à leur origine (extra-terrestre ?).

Et pourquoi ne pas opter pour une excursion optionnelle en bateau aux îles Ballestas voisines, surnommées les mini-Galápagos ? Les Ballestas abritent une grande variété d’espèces sauvages : manchots de Humboldt, tortues, fous du Pérou, cormorans, pélicans, otaries, dauphins, sternes incas et baleines à bosse. Non loin de là, la réserve nationale de Paracas englobe une rare combinaison entre écosystèmes marin et désertique. Ces dunes jaunes et plages de sable rouge aux allures martiennes dissimulent plus de 100 sites archéologiques de la civilisation Paracas et offrent des vues extraordinaires sur des oiseaux tels que le condor des Andes et le flamant du Chili.

Birds sitting on a rock, Ballestas Islands.
Photo: Shutterstock
Fountain on a square with palm trees, large beautiful buildings in the background.
Photo: Shutterstock
Beautiful building from below, in Lima.
Photo: Shutterstock
Jour 8
Callao / Lima, Pérou

10 avril 2022

Une cuisine succulente
Fountain on a square with palm trees, large beautiful buildings in the background.
Photo: Shutterstock

Située sur une bande désertique entre l’océan Pacifique et les Andes, la capitale Lima est desservie par le port maritime de Callao. Lima est la plus grande ville du pays, métropole moderne et tentaculaire où convergent tendances et traditions dans un enivrant cocktail culturel et gastronomique.

Le centre historique répertorié au Patrimoine Mondial revêt une architecture coloniale, dont la Plaza Mayor et le monastère San Francisco sont de parfaits exemples. D’autre part, les ruines d’argile des pyramides cérémoniales de Huaca Pucllana et Huaca Huallamarca sont des vestiges de la civilisation inca, disparue depuis plusieurs siècles. Les passionnés d’archéologie préhispanique pourront faire leur choix parmi au moins quatre différents musées. Les amateurs d’art apprécieront le district bohème et coloré de Barranco, avec ses fresques, ses cafés originaux et deux des musées d’art contemporain de Lima.

Mais s’il y a bien une expérience à ne pas manquer à Lima, c’est la gastronomie. La cuisine émanant de la capitale a changé la donne à l’échelle mondiale et vous y trouverez de nombreux restaurants de renommée internationale. L’un des plats emblématiques du Pérou est le ceviche, du poisson frais mariné dans un jus de citron vert acidulé et autres assaisonnements. Ce met typique peut être savouré partout dans la ville, des restaurants haut de gamme de Miraflores aux modestes cevicherías sur les quais de pêche de Chorrillos.

Jour 9
Salaverry/Trujillo, Pérou

11 avril 2022

Un rêve d’archéologue
Human-like statues in front of two walls. Salaverry, Chan Chan.
Photo: Shutterstock

Agité par la houle du Pacifique, il n’est pas toujours facile d’accoster dans le port de Salaverry. Si les conditions le permettent, il s’agira d’un excellent point de départ pour explorer Trujillo, la troisième plus grande ville du Pérou, ainsi que plusieurs sites archéologiques dispersés aux alentours.

Trujillo se situe dans une oasis fertile, au cœur d’une vallée irriguée par le fleuve Moche. Vous pouvez y admirer une cathédrale baroque colorée du XVIIe siècle, 10 églises coloniales et de nombreuses demeures néoclassiques, sans oublier l’une des plus longues mosaïques murales du monde, dans l’université locale. Mais ce seront probablement les vestiges anciens qui retiendront votre attention.

La cité de Chan Chan fut fondée par l’Empire Chimú, apparu dans la région vers 900 après J.-C. Les ruines de ce vaste complexe de 20 kilomètres carrés comprennent le temple fortifié de Tschudi et Huaca Esmeralda. De l’autre côté de Trujillo s’élèvent les temples du Soleil et de la Lune, des pyramides de l’ère Mochica, précédant Chan Chan de quelques siècles. Si Huaca del Sol constitue la plus imposante structure en pisé du continent, Huaca de la Luna est plus travaillée, avec de nombreuses fresques pastel encore visibles.

Human-like statues in front of two walls. Salaverry, Chan Chan.
Photo: Shutterstock
Man in shirt, onboard photographer, standing with a camera in the expedition lounge.
Photo: Agurtxane Concellon
People standing on deck watching down to see something in the Sea.
Photo: Camille Seaman
Jour 10
En mer

12 avril 2022

Journée libre
Man in shirt, onboard photographer, standing with a camera in the expedition lounge.
Photo: Agurtxane Concellon

Alors que nous quittons le Pérou pour mettre le cap sur l’Équateur, profitez d’une journée de détente à bord du navire. Profitez des nombreuses installations du navire ou bien assistez aux conférences au cours desquelles nous vous préparons à la suite de votre voyage.

L’espace bien-être est à votre disposition pour vous détendre pleinement. Optez pour un massage afin de dissiper vos contractions musculaires ou bien laissez-vous choyer lors d’un gommage. Et si la chaleur sud-américaine n’a pas suffi à ouvrir vos pores, une séance au sauna fera l’affaire. Vous pouvez aussi enfiler votre maillot de bain et vous relaxer dans les bulles des bains bouillonnants extérieurs ou vous ressourcer lors d’une séance de méditation. Quoi que vous fassiez, vous serez certainement détendu et revitalisé pour le reste de votre aventure.

Jour 11
Puerto Bolívar (Machala), Équateur

13 avril 2022

La culture de l’or vert
Hummingbird sitting in a tree.
Photo: shutterstock

Machala doit sa renommée à Puerto Bolívar, un port équatorien essentiel pour l’exportation de café, de cacao, de crevettes et d’une abondance de bananes, que les habitants appellent oro verde, « l’or vert ». Dans le cadre des excursions optionnelles, vous avez la possibilité de visiter une plantation de bananiers locale et d’observer les colibris, perruches et singes hurleurs dans la réserve naturelle de Buenaventura, plus au sud. Non loin de là, la forêt pétrifiée de Puyango abrite l’une des plus grandes collections d’arbres fossilisés du monde, datant d’il y a environ 100 millions d’années, à l’instar de la cordillère des Andes.

À Puerto Bolívar, régalez-vous de fruits de mer frais dans l’un des nombreux restaurants du port et admirez la vue sur les mangroves naturelles de Isla Jambelí, juste en face. Machala a tous les atouts d’une petite ville côtière : des habitants chaleureux, de ravissantes places et des monuments atypiques dédiés à l’espadon ou aux bananeros. En pleine évolution, les restaurants commencent à s’essayer à la cuisine moderne branchée pour laquelle l’Équateur et le Pérou sont de plus en plus célèbres.

Hummingbird sitting in a tree.
Photo: shutterstock
The coastline of Isla de la Plata.
Photo: Shutterstock
Two birds with blue feet - Blue footed boobies - in Isla de la Plata.
Photo: Shutterstock
Jour 12
Île de la Plata, Équateur

14 avril 2022

Les autres Galápagos de l’Equateur
The coastline of Isla de la Plata.
Photo: Shutterstock

L’île de la Plata fait partie du Parc National Machalilla, le seul parc national côtier de l’Équateur. L’île est située assez loin de la côte et est sujette à de grosses vagues qui peuvent rendre les débarquements difficiles. On pense que son nom, « île de l’Argent », découle de la légende selon laquelle le navigateur anglais Francis Drake y aurait enfoui un trésor d’argent. Ou bien peut-être est-il dû au reflet brillant du guano, qui, sous le soleil, illumine l’île d’un voile argenté quand on l’observe depuis le continent. Aucun trésor n’a jamais été découvert sur cette île de moins de 6 kilomètres carrés.

L’île compense toutefois amplement sa dimension réduite et son absence de trésor par son incroyable faune, capable de rivaliser avec celle des îles Galápagos. Si nous parvenons à débarquer, les amateurs d’ornithologie apprécieront une promenade sur l’île avec leurs jumelles, à la recherche des 32 espèces d’oiseaux de l’île, dont les célèbres fous à pieds bleus, les albatros des Galápagos qui nichent dans la région, les pélicans, les fous de Bassan et les oiseaux frégates. Les eaux qui baignent l’île accueillent une faune tout aussi riche, et peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir des baleines, des raies mantas, des tortues vertes et des dauphins.

Jour 13
Manta, Équateur

15 avril 2022

Mer, sable, surf et… thon ?
Manta from above - houses and a church surrounded by forests.
Photo: Shutterstock

Manta est une ville portuaire animée et prospère, où se dressent des gratte-ciel vertigineux, des complexes hôteliers et quelques casinos. Réputée dans le milieu des sports aquatiques, ses longues étendues de plage sont bénies par le type de vent et de vague qui attire les surfeurs, bodyboardeurs et kitesurfeurs des quatre coins du monde. Les baigneurs occasionnels se pressent dans les boutiques, restaurants et bars de Malencón Escénico, sur la Playa Murciélago. Vous pouvez également vous rendre à San Lorenzo dont les vagues font le bonheur des surfeurs, ou à Playa Bonita à Santa Marianita, d’où décollent les kitesurfeurs.

Outre le tourisme, la ville profite de l’activité florissante de la pêche au thon et de sa conserverie, et comme dans la plupart des villes côtières, nombre des restaurants du lieu ont fait des fruits de mer leur spécialité. Dégustez de succulentes crevettes sauvages, des palourdes noires, des poulpes, des vivaneaux rouges ou autres spécialités. Nous vous conseillons aussi de déguster un bol de l’encebollado local, un bouillon préparé avec le thon frais qui fait la fierté de Manta. Le Museo Municipal Etnográfico Cancebí expose des œuvres d’art et objets équatoriens remontant à la civilisation précolombienne, dont d’anciens instruments de pêche. Peut-être ferez-vous aussi un saut dans le village voisin de Montecristi où fut créé le fameux Panama, un chapeau en fibre végétale encore fabriqué à la main aujourd’hui.

Manta from above - houses and a church surrounded by forests.
Photo: Shutterstock
Woman standing in front of a shop, looking at hats.
Photo: Shutterstock
Microscopes in the Science Center onboard the ship.
Photo: Agurtxane Concellon
Jour 14
En mer

16 avril 2022

La sérénité en mer
Microscopes in the Science Center onboard the ship.
Photo: Agurtxane Concellon

Les journées passées en mer vous permettent de participer à des conférences intéressantes, d’apprendre les règles élémentaires de la photographie d’expédition, d’assister à un atelier artistique et de passer du temps sur le pont à profiter de l’air frais de la mer et à observer la faune. Vous pouvez également utiliser les microscopes du Centre scientifique pour analyser les échantillons prélevés lors de la croisière. Lorsque nous passons l’équateur, la tradition des marins norvégiens veut que nous organisions une cérémonie pour demander la bénédiction du roi Neptune. Et qui sait, peut-être fera-t-il même une apparition.

À ce stade du voyage, vous aurez sympathisé avec vos compagnons d’exploration, avec lesquels vous partagez de nombreux points communs et une passion pour la nature. Discutez avec eux autour d’un en-cas au Fredheim, un bistrot parfait pour vous remémorer les meilleurs moments de votre expédition. Vous pouvez aussi boire un verre au Bar Explorer, où vous surprendrez peut-être les conversations enjouées de l’équipage et de l’équipe d’expédition le soir. À la nuit tombante, quoi de plus romantique que d’admirer les étoiles depuis le pont ?

Jour 15
Île Cébaco, Panama

17 avril 2022

Des plages d’exception
Man snorkeling among corals and fish.
Photo: Shutterstock

Bien qu’étant la troisième plus vaste île du Panama, Cébaco est en grande partie inhabitée, à l’exception du petit village de El Jobo au nord. Cébaco est uniquement accessible par la mer, mais aucun ferry ne dessert le village. Isolée du monde extérieur, la vie insulaire y suit son cours paisible, à l’abri de la modernité et préservée du tourisme de masse.

Chaque détour révèle des kilomètres de plages immaculées, comme la Playa Grande au sud, dont l’étendue de sable blanc est bordée de cocotiers. La luxuriante forêt tropicale est sillonnée par de nombreux sentiers de randonnée, parfaits pour prendre le temps d’apprécier la sérénité de l’île et observer sa faune. Le golfe de Montijo, où se situe l’île, appartient à une zone marine protégée au niveau national, et les sublimes eaux turquoise des plages de La Pita et Caelata Cayman promettent d’exceptionnels récifs coralliens et des poissons colorés que vous pourrez observer en plongeant avec masque et tuba.

Man snorkeling among corals and fish.
Photo: Shutterstock
Two red parrots sitting in a tree in Golfito, Costa Rica.
Photo: Shutterstock
Golfito in Costa Rica, some houses next to palm trees, mountains to left and water to the right, surrounded by mountains.
Photo: Shutterstock
Jour 16
Golfito, Costa Rica

18 avril 2022

Bananes et bonnes affaires
Two red parrots sitting in a tree in Golfito, Costa Rica.
Photo: Shutterstock

La ville tranquille de Golfito se blottit dans la paradisiaque baie de Golfito, elle-même située dans le golfe Dulce. Profitez de la vue depuis les marinas du bord de mer, ou bien empruntez les sentiers pittoresques qui grimpent jusqu’au refuge de la faune sauvage sur la colline, et continuent jusqu’au parc national Piedras Blancas. Votre exploration de la luxuriante forêt tropicale vous mènera à de ravissantes cascades et vous pourriez rencontrer de nombreuses espèces : toucans, aras, morphos bleus, fourmiliers, paresseux, singes hurleurs à manteau… Les eaux paisibles de la baie sont également idéales pour visiter les mangroves locales et vous rendre sur les plages isolées en kayak, dans le cadre d’une excursion optionnelle.

Si Golfito était jadis une région réputée pour ses exportations de bananes, l’économie s’est depuis reconvertie dans les plantations de palmiers à huile et la pêche sportive. Des pêcheurs de tout horizon séjournent dans les complexes hôteliers et éco-hôtels raffinés aux alentours de Golfito et passent leurs journées en bateau, dans l’espoir de capturer le mythique espadon-voilier. Si vous préférez faire de bonnes affaires, rendez-vous au centre commercial détaxé de la ville dont les boutiques attirent visiteurs et habitants.

Jour 17
Quepos, Costa Rica

19 avril 2022

Le paradis prisé du Costa Rica
White beach and turquoise water in Quepos, Manuel Antonio National Park, in Costa Rica.
Photo: Shutterstock

La ville de Quepos et ses environs regorgent de choses à voir et à faire. Les nombreux bateaux du joli port de Marina Pez Vela permettent de pratiquer la pêche sportive au gros, l’activité phare de Quepos. Autour de la place centrale, vous découvrirez de nombreux restaurants, galeries et boutiques, tandis que la Playa Espadilla, qui se déroule sur 1,6 kilomètre, propose un vaste choix de sports aquatiques.

Mais, c’est la proximité du parc national Manuel-Antonio qui fait l’attrait principal de Quepos. Il s’agit de l’un des parcs nationaux les plus appréciés du Costa Rica, figurant dans le top 12 Forbes des plus beaux parcs nationaux du monde. Ce parc offre des vues impressionnantes sur les montagnes, les mangroves, les lagons, les plages et la forêt tropicale. Avec 350 espèces d’oiseaux et 109 espèces de mammifères, ses visiteurs le décrivent souvent comme un « zoo en plein air ». Empruntez le superbe sentier Perezoso, au fil duquel vous pourriez croiser des aras rouges, des toucans, des faucons, quatre espèces de singes, des paresseux, des iguanes et des tatous.

White beach and turquoise water in Quepos, Manuel Antonio National Park, in Costa Rica.
Photo: Shutterstock
Monkey sitting in a tree in the Manuel Antonio National Park.
Photo: Shutterstock
Peninsula going into the Ocean, with a long pier in Puntarenas.
Photo: Shutterstock
Jour 18
Puntarenas, Costa Rica

20 avril 2022

Heure d'arrivée estimée: 06:00

Fin de votre expédition exotique
Peninsula going into the Ocean, with a long pier in Puntarenas.
Photo: Shutterstock

Votre expédition prend fin à Puntarenas, ville installée sur sa fine bande de terre qui jaillit de la côte pacifique du Costa Rica. Les citadins de San José se rendent souvent à Puntarenas sur la journée, pour profiter de la vie côtière et de l’air frais de l’océan. Bien que son port de pêche soit toujours en activité, Puntarenas fait surtout office de lieu de passage pour visiter d’autres zones de la région, telles que les plages de sable blanc de la péninsule de Nicoya ou les îles Tortuga et leurs nombreuses cascades.

Si vous en avez le temps après le débarquement, avant votre vol de retour ou votre post-programme, promenez-vous sur l’agréable Paseo de los Turistas, bordé de palmiers. Vous y trouverez des restaurants, des stands de nourriture et des vendeurs pour vos souvenirs de dernière minute. Si vous souhaitez une gourmandise, nous vous conseillons les batidos, des smoothies aux fruits, ainsi que les churchills, l’en-cas officiel de Puntarenas, qui se compose de fruits, de glace pilée, de sirop et de glace. Pourquoi ce nom ? Il se trouve que l’inventeur local de cette douceur sucrée ressemblait comme deux gouttes d’eau au célèbre Premier Ministre britannique.

Avant votre retour, pourquoi ne pas prolonger votre séjour avec un post-programme au magnifique parc national Volcán Arenal, où sont prévues des activités pour mieux découvrir la faune et la flore fascinantes du Costa Rica ? Ou bien joignez-vous à une excursion optionnelle en pirogue avec déjeuner suivi d’une nuit dans la capitale, San José.

Hurtigruten propose des croisières d’expédition uniques dans certains des endroits les plus reculés et des eaux les plus préservées au monde. Comme pour toute expédition, la nature impose ses règles. La météo, l’état des glaces et la mer déterminent toutes les opérations de Hurtigruten. La sécurité des passagers est notre priorité et nous tenons à offrir des expériences exceptionnelles. Tous nos itinéraires sont donnés à titre indicatif et peuvent évoluer selon les contraintes de l’environnement, ou en fonction des opportunités offertes par la faune et la nature. C’est d’ailleurs pour cela qu’il s’agit d’une expédition.
Voir les prix et la disponibilité

Prestations incluses

Les prix comprennent

Croisière d’expédition

  • La croisière d’expédition dans la catégorie de cabine de votre choix
  • La pension complète à bord, avec boissons lors des repas (bière et vin du navire, sodas et eau minérale) aux restaurants Aune et Fredheim
  • Accès au restaurant À la carte Lindstrøm inclus pour les passagers en suite
  • Thé et café offerts
  • Wi-Fi gratuit à bord. Sachez que nous nous rendons dans des zones isolées où la connexion est limitée. Les services de streaming ne sont pas disponibles.
  • Une gourde réutilisable offerte à remplir aux fontaines à eau présentes à bord
  • L’équipe d’expédition parlant anglais, organisant et encadrant les activités à bord et à terre
  • Excursions et activités incluses

Activités à bord

  • L’équipe d’expédition donnant des conférences passionnantes sur divers sujets
  • Dans le Centre scientifique du navire, accès à la bibliothèque ainsi qu’à des microscopes biologiques et géologiques innovants
  • Le programme de science participative permet aux passagers d’assister à la recherche scientifique
  • Un photographe professionnel propose ses conseils et astuces à bord pour optimiser la prise des clichés des paysages et de la faune sauvage
  • L’accès aux bains bouillonnants, à la piscine à débordement, au sauna avec vue panoramique, aux salles de fitness intérieure et extérieure ainsi qu’à la piste de course extérieure du navire
  • Des rassemblements informels avec l’équipage, avec notamment des points sur la journée passée et des réunions de préparation de la journée à venir

Activités à terre

  • Les débarquements encadrés en bateaux d’expédition
  • Le prêt de bottes, bâtons de randonnée et tout l’équipement nécessaire aux activités
  • Une veste d’expédition coupe-vent imperméable offerte
  • Les photographes de l’expédition vous aident à régler votre appareil photo avant les débarquements

Les prix ne comprennent pas

  • Les vols internationaux
  • Les assurances de voyage
  • Le port des bagages
  • Les excursions optionnelles
  • Les activités optionnelles en petits groupes avec notre équipe d’expédition
  • Les soins optionnels dans l’espace bien-être et au spa à bord

Remarques

  • Toutes les activités proposées sont soumises aux conditions météorologiques
  • Les excursions et activités peuvent être soumises à modifications
  • Veuillez vous assurer que vous remplissez toutes les formalités d’entrée et d’embarquement
  • Les pourboires sont inclus.
MS Roald Amundsen
Science Center
Photo: Agurtxane Concellon
A small boat in a large body of water

Votre navire

MS Roald Amundsen

Année de construction 2019
Chantier naval Kleven Yards
Capacité de passagers 530 (500 en Antarctique)
Tonnage brut 20 889 T
Longueur 140 m
Largeur 23,6 m
Vitesse 15 nœuds
MS Roald Amundsen

En 2019, Hurtigruten a ajouté un nouveau navire à sa flotte : le MS Roald Amundsen. Ce vaisseau de pointe est équipé d’une nouvelle technologie hybride respectueuse de l’environnement qui réduira la consommation de carburant et montrera au monde que la propulsion hybride des grands navires est possible.

En savoir plus sur le MS Roald Amundsen

Restaurant Aune, MS Roald Amundsen.
Photo: Espen Mills
Voir les prix et la disponibilité