Plastique, pollution et océans plus propres

La pollution plastique est la plus grande menace qui plane sur nos océans. D’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer. Hurtigruten est déterminé à enrayer cette tendance et a été le premier grand opérateur de voyages au monde à interdire le plastique à usage unique.

Chaque minute, 15 tonnes de déchets plastiques finissent dans nos océans. Opérant depuis 125 ans dans certaines des zones les plus immaculées au monde, l’Express Côtier fait directement face à ce développement dévastateur. Nous avons vu le changement climatique avant que la nouvelle ne devienne mondiale. Nous avons vu la façon dont la pollution, la décharge et les détritus affectent directement la nature, la faune sauvage et les communautés locales.

En tant que plus importante compagnie de croisière d’expédition au monde et principal acteur en Arctique et Antarctique, nous assumons la responsabilité de montrer l’exemple et de faire avancer l’industrie. C’est pourquoi nous prônons des règles et réglementations plus strictes et c’est pourquoi nous deviendrons la première compagnie maritime sans plastique au monde.

Le changement du monde de l’aventure est en marche

Nous améliorons constamment la manière dont nous réduisons, recyclons et gérons nos déchets et nous partageons toutes nos initiatives au fur et à mesure. Nos passagers et nos équipages collectent des tonnes de déchets sur les plages chaque année et sont éduqués et formés à la question de la préservation de l’environnement. Hurtigruten sensibilise à la pollution par tous les moyens disponibles, notamment à travers des partenariats, des organisations et des recherches et de la surveillance en temps réel des océans.

Hurtigruten investit, à tous les niveaux de l’organisation, dans la technologie de pointe et des innovations avancées. Nous construisons la flotte de navires de croisière d’expédition la plus perfectionnée et écologique au monde et nous changeons le monde du voyage d’aventure. Nous examinons en permanence chaque détail afin d’être sûrs de continuer à nous améliorer.

Interdiction du plastique

Hurtigruten met l’accent sur la lutte contre la pollution plastique depuis des années. 15 tonnes de plastique finissent dans les océans chaque minute de la journée et si la tendance se poursuit, ce chiffre doublera d’ici 10 ans. Cela signifie que d’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans.

Hurtigruten deviendra la première compagnie de croisière sans plastique au monde. Et Hurtigruten a été le premier grand opérateur de voyages à bannir le plastique à usage unique de l’ensemble de nos navires, restaurants et hôtels. Les pailles en plastique ont été remplacées par des pailles en métal et nous n’utiliserons plus de touillettes. Il en va de même pour les gobelets en plastique eux-mêmes emballés dans du plastique, les couverts en plastique, les couvercles en plastique des tasses à café, les cure-dents en plastique, les tabliers en plastique, les portions individuelles de beurre en plastique et tous les autres articles en plastique à usage unique utilisés au quotidien par les 500 000 passagers et les 2 500 employés de Hurtigruten.

L’interdiction du plastique à usage unique est également imposée aux hôtels, aux restaurants ainsi qu’aux autres établissements concernés par nos activités à terre. L’emballage plastique a été soit supprimé soit remplacé par une alternative écologique fabriquée à base de papier, de métal ou toute autre matière durable et biodégradable. Et surtout, cela représente au final une importante réduction d’articles à usage unique.

Personne ne peut gagner la guerre contre le plastique seul. Chez Hurtigruten, nous nous efforçons de partager les expériences issues de notre programme de réduction du plastique et d’impliquer nos passagers, nos alliés, nos concurrents, les communautés locales, les autorités et quiconque souhaite rejoindre la lutte. Nous avons également mis en place des exigences de développement durable plus strictes auprès de nos fournisseurs afin de les mettre au défi de réduire ou de supprimer l’utilisation du plastique à usage unique.

Interdiction des rejets en mer

Nos navires produisent leur propre eau douce grâce à une technologie de purification et de désalinisation à bord. Nous réutilisons la chaleur des systèmes de liquide de refroidissement du moteur et d’échappement pour réchauffer les réservoirs d’eau chaude présents à bord. De cette manière, nous économisons l’énergie équivalente à la consommation de 6 700 foyers par an. Nous avons également introduit une nouvelle technologie automatique pour réduire le gaspillage alimentaire, dans le cadre de nos programmes de gestion des déchets et de développement durable.

Nous nous employons à maintenir en vigueur des politiques strictes en matière de rejets en mer, dont une interdiction des rejets de déchets alimentaires, d’eaux grises, d’eaux de cale et d’eaux noires dans le Hjørundfjord, le fjord de Geiranger, le Storfjord et le fjord de Lyngen.

Surveillance environnementale en temps réel

La lutte contre les déchets et la pollution marine de nos océans est plus importante et plus vaste que la lutte contre les déchets plastiques. Les connaissances et la recherche jouent un rôle important et notre flotte est équipée pour surveiller les océans et partager les résultats en temps réel avec des organismes de contrôle et des scientifiques du monde entier. Nous surveillons tout, du contenu de l’eau à la température, et nous disposons de capteurs particuliers capables de détecter le moindre déversement d’hydrocarbures, aussi bien pendant la navigation que lors des escales.

Nettoyage des plages

La mission quotidienne la plus importante de nos équipages et passagers est d’endiguer les déchets avant qu’ils n’atteignent les océans. Mais parfois, il est déjà trop tard et nous devons agir. Au quotidien, les Équipes d’Expédition Hurtigruten emmènent les passagers en excursion et en randonnée dans des lieux vraiment spectaculaires. En débarquement dans toutes nos destinations, nous encourageons nos Équipes d’Expédition et passagers à prendre part à la collecte de déchets. Les Équipes d’Expédition Hurtigruten organisent également de plus grandes opérations de nettoyage dans des lieux soigneusement choisis. Ces actions entraînent l’évacuation de plusieurs tonnes de déchets chaque année.

Sensibilisation, désignation d’ambassadeurs

Hurtigruten veut permettre une meilleure compréhension des régions que nous explorons et des opportunités et défis auxquels nous faisons face. Nous souhaitons nommer des ambassadeurs pour chaque destination lors de chaque voyage. Les passagers sont rejoints par les Équipes d’Expédition Hurtigruten hautement qualifiées et expérimentées. Avec des champs de compétence allant de la biologie et la survie polaire aux aurores boréales et au développement durable, elles proposent des discussions et des conférences à propos des cultures locales, de la faune et de la flore, de la nature et de la pollution, telle que la pollution plastique et microplastique et leurs effets sur les océans. Le but est de développer les connaissances de nos passagers sur ces sujets. À travers le Programme Jeunes Explorateurs, Hurtigruten introduit et fait participer les jeunes passagers à des nettoyages de plage, à des conférences spéciales et autres activités de développement durable.

Hurtigruten est fier de coopérer, de soutenir et de s’engager auprès d’organisations et d’initiatives telles que Clean Arctic Alliance, la Fondation européenne du climat, l’Institut polaire norvégien, qui est la principale organisation de recherche se concentrant sur les ours polaires vivant au Svalbard, la fondation Bellona et le programme de Clean Up Svalbard. Nous avons également créé la Fondation Hurtigruten pour sensibiliser et récompenser les initiatives locales et internationales qui ont un impact positif.

Gestion des déchets et arrêt des déversements

L’ensemble des déchets de tous nos navires et hôtels est bien évidemment trié en vue d’être recyclé. Nous travaillons en collaboration avec nos partenaires pour mettre en place de meilleures installations de tri à bord et pour garantir l’existence d’infrastructures adéquates dans les ports stratégiques afin de collecter et recycler les déchets générés par nos activités. Nous nous employons également à influencer les ports et autorités afin d’offrir une meilleure gestion des déchets.

Nous maintenons en vigueur des politiques strictes en matière de rejets en mer, dont une interdiction des rejets de déchets alimentaires, d’eaux grises, d’eaux de cale et d’eaux noires dans les zones vulnérables. Bien évidemment, nous respectons également la Convention sur les eaux de ballast.

Réduction du gaspillage alimentaire à travers l’innovation

Lorsque vous servez plus de quatre millions de repas chaque année, la moindre réduction du gaspillage alimentaire peut faire une énorme différence. Selon nous, ce n’est pas suffisant. C’est pourquoi nous nous sommes engagés à réduire le gaspillage alimentaire de 30 pour cent d’ici 2021. Nous avons mis en place un enregistrement numérique et des mesures en temps réel de toutes les étapes de notre production alimentaire afin de développer nos connaissances et de minimiser le gaspillage alimentaire. Nos premiers résultats indiquent une réduction prévue de plus de 20 pour cent du gaspillage alimentaire.

Ce que nous prélevons de la mer est tout aussi important. Vous devriez savoir d’où viennent vos aliments. Lorsque nous vous servons du fromage local des îles Lofoten, nous sommes en mesure de vous emmener à la ferme pour rencontrer les chèvres. Il va sans dire que Hurtigruten maintient l’interdiction de tous les fruits de mer figurant sur la liste rouge et nous exigeons une certification délivrée par des tiers pour l’ensemble des poissons achetés (MSC, ASC ou équivalent).

Réduction de la consommation de carburant et interdiction du fioul lourd

L’objectif ultime de Hurtigruten est d’utiliser des navires qui ne rejettent aucune émission de gaz à effet de serre. Nous nous en rapprochons en introduisant les premiers navires de croisière hybrides au monde. Nous nous en rapprochons encore un peu plus en modernisant les navires existants à l’aide d’importantes batteries et de moteurs GNL.

Mais bien que nous repoussions les limites et que nous poussions le secteur vers l’avant, nous devons également nous assurer que nos navires utilisent le moins de carburant possible. Et encore plus important : qu’ils utilisent le carburant le plus propre possible. Réduire la consommation de carburant est l’une de nos plus importantes missions environnementales. Contrairement à la plupart des autres compagnies maritimes, aucun navire Hurtigruten n’utilise de fioul lourd bas de gamme et polluant.

Pourquoi ? Car à mesure que la mer de glace continue de fondre, les eaux arctiques deviennent de plus en plus navigables pour les navires fonctionnant au fioul lourd. Le fioul lourd, qui est l’un des carburants les plus polluants au monde, est non seulement extrêmement difficile à nettoyer en cas de déversement, mais il rejette également de plus forts niveaux de polluants climatiques et atmosphériques que les autres carburants marins. En raison des importants risques que représente le fioul lourd pour les environnements polaires, la communauté internationale du transport maritime a déjà interdit son utilisation en Antarctique. Nous pensons qu’il est désormais temps d’offrir la même protection à l’Arctique, à ses communautés locales uniques et ses écosystèmes fragiles.

Hurtigruten mène, aux côtés d’agences environnementales de premier plan telles que la Clean Arctic Alliance et la Fondation européenne pour le climat, une campagne visant à interdire l’utilisation de fioul lourd dans les eaux arctiques. Après 125 ans de navigation dans ces eaux, nous ne voyons pas d’autre solution. Il est insensé d’apporter plus de pollution et plus de risques dans des régions qui devraient en avoir moins.

Si vous êtes l’un de nos concurrents, nous vous invitons à --cliquer ici-- pour signer l’Arctic Commitment et à vous joindre à notre lutte pour rendre illégale l’utilisation de fioul lourd dans les eaux arctiques.